EPOPEE POUR ARRIVER A WALISSELLENN

Étiquettes
11 novembre 2013

EPOPEE POUR ARRIVER A WALISSELLENN

EPOPEE POUR ARRIVER A WALISSELLENN

Quelque part dans la banlieue de Bruggs sur le trajet de STRASBOURG vers WALISSELLEN

Après la belle galére d’hier pour trouver un camping , qui ne fût pâs un campng mais un pré 4 étoiles , malgré que j’ai passé une agréable nuit , que je me suis réveillé très tôt et que j’ai été vite sur pied , le temps encore maussade mais moins tout de même .

Toute la famille de Clarisse

Je me préparerai  mon petit déjeuner , ainsi que le rangement de tout le matériel . Je ne fais jamais cela trés vite ,  des millions de questions m’assaillent toujours . Je prendrai un trés bon petit déjeuner avec les gâteaux de mon hébergeur miraculeux de la derniére seconde.Bien sur le propriétaire des lieux viendra me saluer et aussi savoir si j’avais bien dormi . J’ai rarement rencontré de telles gens , c’est la classe au plus haut degré , je n’ai pas de mots pour remercier ce Monsieur ainsi que sa trés charmante épouse . Je ne trouves pas les mots , tellement je suis sous une anesthésie émotionnelle .

Je dialoguerai avec eux quelques instants , le temps d’un café pris entre les propriétaires rénovateurs de cette bâtisse datant de 1750, les ouvriers qui travaillent aussi à la rénovation de cette habitation, j’en profites pour immortaliser cet instant  (puissance émotionnelle 200 000 volts).  Aprés cette photo je décollerai , il me reste  entre 30 et 40 kilométres .Dés les premiers tours de pédales , je sentis que ce sera une journée trés dure , beaucoup de mal à pédaler , pas de forces dans les jambes , bref les premiers tours de roues me disent bien , eh mec aujourd’hui c’est la maison pénible et compagnie qui sera sur ton dos .J’ai signé pour en chier et bien je n’ai pas à me plaindre . De toute maniére les plaisirs qui se présentent de temps à autre ne sont pas mesurables , donc souffrir pour ces plaisirs , je signe à 4 mains et 4 pieds.

La mére et la fille

Effectivement je ne verrai pas le bout de ces derniers kilométres qui sont entre moi et ma destination à Wallisellen, le moindre petit bout qui monte me fait terriblement mal et j’ai l’impression de ne plus avoir  de ressources et du coup le moral descend mais aussi la force de pédaler , et je ne suis pas encore dans la banlieue de zurich, je dis cela car je sais ce que j’ai passé , et sincérement si je l’avais su , je ne sais pas si je n’aurais pas reculer.Comme je dis j’arrives à Unter-engstringen, la je voiis un distributeur , boisson et barre de chocolat , j’en prends pour mle retaper . Ce qui me va bien un certain temps mais pas trop longtemps . A partir de  Wipkingen , ville dans la banlieue de Zurich , je dois prendre la direction de Oerlikon , mais aucune indication , je demande sans me faire comprendre , et certains m’envoient dans le sens contraire , même chez les taxis , je confirme qu’en ville le Suisse Allemand  est un personnage horrible , tu as 10 vrais cons qui ne te le disent pas mais tu le lis dans leurs yeux , que tu ferais mieux de te barrer sale étranger , sur 15 personnes a qui tu demandes un renseignement tu ressents cela.Heureusement de temps en temps tu tombes sur un qui te donne les bons renseignements , mais cela reléve d’une vraie   bagarre avec ce genre de teutons.Pour faire des tours et des détouurs de cons , j’ai été servi .Entre les montées qui sont d’une longueur incroyables , dont je ferai la moitié en poussant  , en tout cas en campagne les gens sont admirables et gentils , dés que tu rentre dans une ville dis toi bien que tu vas en voir et que tu vas râler contre ce genre de comportement , mais cela je n’en suis pas étonné .Conseils apprenez au moins des mots allemands pour vous renseigner car , je ne sais pas mais je me demandes si on leur faisait cela en France , comment ils réagiraient . La Suisse je n’en garderai que de mauvais souvenirs, par contre je reste sur ce que je pensais , le Suisse veut péter plus haut que son cul , alors que c’est le même connard que moi.A part quelques uns comme le  propriétaire du 7 étoiles de mon camping improvisé , auquel je m’excuse de dévoiler cela car la Suisse ne mérites pas cela .A force de monter et descendre je ne sais ou , par contre comment je le sais , je suis sur les rotules et par hasard je me retrouves a quelques encablures  du lieu ou je voulais me rendre , sauf que je n’ai plus envie de demander tellement je suis en colére .Une station AGIP ouverte , je me dis va demander si c’est bon , tant mieux , si il y a souci tu plantes la tente dans la verdure de cette ville .

Apprentissage

Quel bol , les deux gars de la station sont forts sympas , même au point de téléphoner a mes amis afin de me renseigner ou de me chercher . Merci à eux , car cela à permis à Clarisse de venir me chercher , sans la venue de Clarissse , je serais encore en train de chercher son adresse .Enfin je pose mes baskets à Zurich mais mort de fatigue .

Wallisellenn chez mes amis

Wallisellen sur le trajet de strasbourg vers kribi -cameroun

Je suis depuis samedi soir à Wallisellen , exactement ou je voulais me rendre , afin de connaître la famille de mon amie Clarisse .Il faut dire que cette famille est accueillante et sympathique , composée de Clarise la maîtresse de maison ,son mari  Eric  qui est d’une gentillesse extraordinaire en plus un bosseur , il me fait penser à Guy , deux filles Sophia et Prisca  qui sont encore en primaire. Mais quelles belles filles et elles aussi savent vous accueillir et vous mettre à l’aise , elles sont ravissantes , charmantes , polies et cela est déja beaucoup .J’allais oublier Harry le petit dernier qui est aussi turbulent que Victor le plus jeune gfils de mon ami Guy.Voila vous savez ou je suis actuelleemnt et je vous ai situé la famille à qui je voulais rendre visite.Certes je voulais rendre visite à Clarisse  et je en regrette rien puisque je suis chez eux depuis samedi soir , cela a permis à mes muscles de se reposer et de se décontractés .

Cela m’à permis de faire connaître Edubuntu aux deux jeunes filles qui sont encore en classe primaire , mais aussi de faire quelques réparations informatique , cela leur à énormément plu .

Je suis à l’heure des vacances

Sauf que je ne peut pas lm’imposer et rester dans ce lieu , je dois continuer mon chemin et ma route . De Wallisellen  je pars en direction de Valdoiie , afin d’aller saluer mon idôle , mon parrain (le frére de mon pére), c’est grâçe à lui que je suis tombé fou de la moto , sauf que maintenant je suis à vélo.Ce qui fait que je reprends la route  direction la france cette apres -midi .

C’est avec un grand merci et  plus que je salue , remercie  cette famille,Clarisse , Eric , Prisca , Sophia , je vopus remercie de cet accueil , il est gravé en mes pênsées et ma mémoire .

Batman

 

DEPART DE WALLISELLEN

wallisellen banlieue de Zurich sur le trajet de strasbourg vers kribi -cameroun

Je quitte le coeur gros  cette ville , non pas la ville mais ces gens qui m’ont si bien accueillis , allant vers une nouvelle  destination , qui repasse en france , afion de rendre visite à mon parrain , sur la tombe de mon papa que j’ai si mal connu et surtout si peu , passer voir mon frére, Serge malgré ce que je m’étais promis , ne plus vopir personne de cette famille qui pour moi est un panier à crabes ou comme je dis une famille tuyau de poêle  mais j’ai aussi   hâte de me retrouver sur les terres africaines .
Laisser derriére moi toute cette socité qui m’éco’eure et me donne envie de lui vomir dessus , ne pas me retourner sur ce passé qui me burine tant et qui m’à fait tant de mal , je ne me reconnais pas dans et au sein de ma famille , j’ai juste l’impression que je suis un élément perturbateur qui dérange . Pourtant si je dérange , cela veut dire que ces personnes qui pensent cela ont beaucoup de choses à dire , est ce que je  donne envie et que je rends jaloux ? Ou autre -chose , je m »en tapes même si on me prends pour le clochard de service ……..Qu’ils sachent que je n’ai jamais été au bout de mes rêves à cause de tous ces carcans que la société et encore plus la famille imposent .et que ce ne sera pas ces éléments ou ces considérations  vont me faire changer ma route ou mon rêve . De toute façon j’ai vu cela depuis que je fais du vélo , on sait reconnaitre les gens .

Typiquement suisse

Le paraître je le mets dans un papier cul et je le balance dans un chiotte en tirant la chasse le plus vite possible.

Je n’ai jamais autant méditer que depuis je fais du vélo et des grandes distances , mais quel bien fou , car je lm’aperçois que ma souffrance physique est banale à côté de la souffrance psychologique . Ce qui me fait encore rêver c’est de voir deux visages radieux me voyant arriver au Cameroun , là j’aurai passer des heures et des heures sur ma brooks , elle va connaitre mes fesses comme jamais personne ne les ai connue .Revenons sur terre ou plutôt sur mes pédales, accompagnés de la charmante Sophia qui apprends à son petit frère Harry à faire du vélo , elle m’accompagnera un bout malgré que hje luyi demandais de me laisser la , face à mon destin.

Encore une fois une fois que je regarderai l’horizon ,le plus loin possible , ma gorge se serre , mes yeux se brouillent , pourquoi , pourquoi toute ectte émotion ?

Pourquoi cette émotion arrive si fréquemment ? Pourquoi je fonds en larmes , depuis que je suis sur mon Bredelers Ubuntui ? Cela ml’interpelle fortement , en laissant traîner divers questions et notamment vers quoi je vais  , car les moments émotionnels sont si nombreux ?

Ils doivent même cirer les pavés

Toutes ces questions qui sont présentes sont au moment que je suis en train de chercher ma direction , car je mets le cap sur Valdoie .Quitter Wallisellen sera à nouveau un vrai calvaire de détours et de tours de cons , la signalisation en Suisse , notamment dans les grandes villes c’est une plaie et un délire de folie , à toi de te démerder et de te trouver sur le bon chemin .J’arriverai à Wettingen la nuit tombante , c’est la que j’avais passé une super nuit dans un gazon 7 étoiles , mais je ne vais pas retourner voiir ce couple de batisseurs et rénovateurs , donc je pousserai jusqu’à Baden, mais pas de camping dens cette ville , donc je me résigne à sortir de la ville et de trouver un endroit ou je pourrai planter miss Bredelette .Trouver un endroit en pleine nuit et pas du tout évident , c’est bien tant que mal que je trouve un chemin qui monte dans les  bois , je descends du vélo et pousse dans ce chemin boueux , pour trouver un petit bout ou je pourrai monter mon abri .

décr

Ce sera galére car un des éléments de l »‘arceau jaune est en fait innembvotable dans l’autre , je tenterai longtemps de le réparer sous la pluie mais rien à faire , donc je monte la tente comme je peut pour une nuit sous la pluie et le froid des montagnes suisses.Nuit GALERE et peur de déchirer miss Wechsell.

19-20 mai 201O MAUSSADES ET FADES

Baden-Illfurth sur le trajet de strasbourg vers kribi -cameroun

Deux joiurs ou je dois pédaler sous la pluie et avec détermination , malgré cette casse de l’ arceau , donc je dois me débrouiller autrement pour passer la nuit prochaine , essayer de trouver quelque chose ou quelqu’un pour le dépanner .Mais trrouver cela va me faire perder combien de temps ? Et ou vais je trrouver cela ? Dieu seul (si il existe ) le sait , et je suis incapable de le deviner encopre moins de le savoir.

L’astuce Druss , j’ose espérer qu’elle va être efficace

Pourquoi avec détermination alors que j’estime avoir le temps et n’avoir aucune contrainte de ce temps qui passe inlassablkement . Simplement que mon frére Serge , celui qui est juste derriére moi , veut me voir avant que je disparaisse  dans la longueur et dans la profondeur de mon aventure. Comme c’est mon frére et comme me l’avais demandé le Docteur Schwartz , je ferai cette concession à ma décision .Par conséquent je dois être dans la région de Belfort , voir Dambenois si je peut .Reste que je dois prendre l’autovélo 6 , celui qui me ménera à Valdoie banlieue de belfort , ville ou je suis né .

Prendre la piste cyclable à Mulhouse et bien une belle galére , et dans cette ville je me suis posé encore une fois de nombreuses questions sur la considération de la populace sur les vélos et ceux qui se balladent ou qui voyagent en vélo . Bien souvent j’ai l’impression que l’on me prends pour un petit homme vert débarquant de sa planéte.Pourquoi ces questions c’est fou ce que les pistes cyclables de Mulhouse sont pires qu’une piste de tôle ondulée en Afrique .

Heureusement dés que l’on sort de cette ville , la piste cyclable révéle toute sa beautée , malgré que bien souvent le prochain virage est trés éloigné , mais plaisir de rouler . C’est beau de rouler mais je dois aussi me ravitailler  en boisson et en consistant , sur un vélo il n’est pas question de jeûner .

C’est à Illfurth en pleine alsace du sud , que je quitte le canal , pour trouver de quoi me substanter, je en trouve que la boulangerie ouverte , donc je prends divers choses comme des pains aux raisins , car du pain il n’y en a plus et en plus c’est le jour de fermeture de l’épicerie du village. Manque de bol , donc je dois faire avec . Je prends la direction de la piste cyclable , quand j’aperçois  un atelier de réparation mécanique , velos scooter et agricole , Etablissement GRUSS .Peut -être que je vais pouvoir solutionner mes deux problémes à savoir l’arceau de la tente et la fixation de ma Bredelette au vélo .

Cette petite piéce m’à ruin& une nuit

Dans la cour je croise un jeune home qui me dit de demander au patron, je rentre dans l’atelier , de suite je comprends que je vais trouver au moins une partie de mon bonheur , en pluis le patron à une bouille fort sympathique , il demande à un de ses salariés d’intervenir sur la fixation de ma bredelette  et lui s’occupe de mon arceau .C’est avec une grosse pince multiprise que l’ouvrier s’attaque à ma fixation , en deux coups cuilléres à pot , il me redresse cela .Je reste ébahi , par contre le patron se bat avec mon arceau , aprés diverses tentatives il réussira à sortir le bout qui sert à emboiter les parties entre elles , du coup il mettra au milieu de ce petit bout de tube un risan pour que ce petit bout de tube ne se perde plus dans l’emboitement .Je ne savais pas comment remercier ce Monsieur puisqu’il m’à offert ces deux prestations.

L’atelier Druss que je n’ai pas oublié , merci encore

Sur cela je reprends ma route mais je en veut pas passer la même nuit qu’à Baden.Donc je trouverai le long du canal un endroit idéal pour planter mon hotel transportable. Endroit superbe caché dans les arbres , mais voyez comme je peut être con et bête , car le matin suivant je vis que si j’avais fait- 10 métres de plus j’aurais trouver un meilleur endroit .C’est cela aussi la vie.Je passerai une nuit impeccable en plus à l’abri des regards et presque invisible , sauf quand on est en face et sur l’écluse .

Bien dissimulée
Partagez