LE JOUR J EST LA……………………le 04/04/2010 Strasbourg

Étiquettes
8 novembre 2013

LE JOUR J EST LA……………………le 04/04/2010 Strasbourg

Départ de Strasbourg à la pharmacie

Je commence à charger la remorque vers 7H du matin, ce qui me prendra une bonne heure , j’ingurgite au moins cinq cafés  ,dés la sortie de chez moi au moment de faire les premiers tours de pédales pour rejoindre la pharmacie du Pont de l’Europe;je m’aperçois de suite que tout était fait en dépit du bon sens au niveau de l’équilibrage de la remorque ainsi que des sacoches arriéres, c’est un savant dosage qui je pense s’apprends au fil des jours , bref je me rends tant bien que mal au point de rendez-vous , la pharmacie du Pont de l’Europe au Port du Rhin.
J’arrive un peu avant l’heure prévue , je reste seul avec moi-même sur cette place , oh pas très longtemps , juste quelques minutes , Ou tout ressurgira , je ne peut pas expliquer cela car cela à été un véritable diaporama de ma vie qui me traverse , s’interrompant quand Vincent et Thomas d’esprit cycles apparaissent , un peu comme les artistes qui sont derriére le rideau  et quand  ce dernier s’ouvre brutalement ..Quand ils débouchent de cette rue ,  surprise , je ne les attends pas de ce côté .

Le lieu symbolique de mon départ

Au lieu du rendez -vous  et au cours des minutes passantes , apparaissent diverses personnes dont Michael, le graphiste d’Usineweb , cela m’apparait comme un soulagement ,tellement son sourire me réconforte.Pierre Yves Demange , l’opticien
d’optic 2000 de la galerie Simply de la route des Romains . D’autres personnes arrivent je les en remercies beaucoup .Je note que macopine artiste du quartier qui devait être présente  n’ést pas la, a t’elle oubliée ou alors me fait elle la moue , je n’en sais rien.
C’est la que je m’aperçois que j’ai oublié le porte-cartes qui va au- desus de la sacoche de guidon(heureusement j’en ai un de rechange et les cartes sont dans le(sac) , en refaisant le tour je vois aussi que j’ai oublié l’éclairage arriére de la remorque , en fait c’est Vincent qui me demande si je n’avais pas de signalement arriére de la remorque .
Sincérement la je me trouve absolument con , tellement j’ai perdu le fil et oublié les choses essentielles , ma fébrilité est présente et forte . Puisque à ce moment-là je me pose la question si je n’ai pas oublier ma tête sur le frigidaire .

juste avant le départ

Je commence à pédaler…  le 04/04/2010                          Allemagne – route du rhin

C’est le moment ou je choisis de prendre le départ , Vincent et Thomas m’accompagneront un bout de chemin , notamment pour me sortir de Kehl (Allemagne) et prendre la route qui longe le rhin , pour la raison que ce parcours présente beaucoup de pistes cyclables et ce sera plus agréable de rouler en assurance .
Au bout de quelques kilométres parcourus aprés Kehl , je pose la question à Vincent le boss d’esprit cycles si il entend le bruit que j’avais , je pensais que c’était le systéme de changement de vitesse arriére ou la chaine .

La réponse de Vincent fût celle que je redoutais le plus , il pense que c’est le poids que tracte le vélo ou la remorque trop chargée……………………….. Ah l’expérience parle et
parlera encore………………….
Quand mes deux compagnons  décideront de me laisser aller vers mon destin , je marque un moment d’arrêt ainsi qu’un uinstant de partage avec eux , la à nouveau un film se déroule dans ma tête, je sens , ma gorge se serrée car je pense à Ronnie , Victor et sa maman Calixte. Je ne peut m’empêcher de réentendre , Ronnie  disant « Mon papa est mort » J’ai lu dans ses yeux à ce moment toute sa douleur ainsi que tout ce qu’il à enduré.J’en ai eu la gorge serré à cet instant , nous discuterons avec sa maman , aprés qu’il soit allé se coucher , elle me précisa toute la dimension que ce décés lui donnera , déjà à 4ans ilne dis pas et ne pleure pas pour avoir un bonbon , au contraire il retiens sa maman quand elle veut acheter de quoi lui faire plaisir . J’écris cela avec encore les larmes , ces deux gamins en souffrent terriblement , comme leur maman d’ailleurs .
Je pense aussi à ces deux la qui sont avec moi , et c’est avec les larmes que je sens monter , qui aussi m’envahissent ,je pris la décision que  les quitter si subitement   , afin qu’ils ne s’aperçoivent pas de cette sensibilité.Je ne me retournerai pas  pour les saluer , mes yeux à ce moment la , sont une fontaine à grand débit.Je crois qu’ils s’en sont rendus compte.Je fais un bon demi kilométre dans cette émotion, ainsi que ces larmes .Je roule une dizaine de kilométres sur ce chemin de halage qui est un mélange de goudron et de graviers ,chemin qui se trouve en hauteur et à découvert , qui se transforme aprés les barriéres  en piste cyclable , ressemblant fort à une petite piste africaine , donc cela me donnera une vague idée de ce que je rencontrerai

Première gamelle…le 04/04/2010……….Allemagne – route du rhin

Sur cette piste cyclable surélevée , au dessus de la protection des arbres et bien en hauteur , le vent ne vous fais pas de cadeaux.En plus  dés que vous apercevez des barriéres , il faut savoir que le goudron et les graviers ne serontplus la .De la terre et des graviers avec des trous et des trous .Etant très mal équilibré ,  offrant une prise très forte au vent avec ce chargement non équilibrée , je chute  sur cette piste certes pas en latérite mais en terre avec des graviers , des cailloux et des trous. Fort heureusement je chute aux environs de  11Kms/h , elle sera sans gravité .Ce qui me contraint à relever un attelage fort lourd ; je pris la décision de tenter de comprendre pourquoi tous ces bruits sur l’arriére.

Chargé comme un muletPour pouvoir comprendre je déscelle les sacoches arriéres ,  tente de dételler la remorque , pratiquement impossible de la séparer du vélo , je compris que cela provient soit de l’une de ces attaches , soit du bras reliant la remorque au vélo.Une de  ces attaches qui ressemblent fort à une goupille , est légérement tordue qui en fait n’est pas dans son logement interne , celle du côté gauche……

.Au tour du côté droit , l’attache semble en bon état ,  je comprends , en voyant que le bras ne va pas ans son emplacement  prévu, que ce dernier peut être légérement tordu .Effectivement après avoir déchargée la remorque , le constat est simple , le bras gauche de la remorque est légérement décalé, et la goupille bien qu’elle soit dans son logement intérieur fais un léger  ‘s’.J’en bave pour la retirer .
Je redresse les goupilles à la main et à la pince .Remise  en place de la remorque mais le bras a du mal à se mettre en place , comme j’éprouves de nombreuses dificultés à
remettre les goupilles .Recharge le matériel en réorganisant mes sacoches arriéres. Me prépares un petit repas avec des pâtes en fait du lyophilisé à chauffer dans 5ooml d’eau , occasion de tester mon réchaud et ma pompe à eau.

Aprés avoir pris ce petit plat de pâte, je réenfourche le.Je me trouves au sud   du Barrage de Rhinau .pâte, je réenfourche le.Je me trouves au sud   du Barrage de Rhinau .Mon but est de rallier au minimum Breisach am Rhein , ensuite passer le rhin , pour rentrer à nouveau en france pour trouver un camping et de passer la premiére nuit sous la tente de mon périple ,du côté de Neuf-brisach .Continuant à suivre ce bord du rhin ,côté allemand. Je continue sur le bord du rhin côté allemand , il y a toujours autant de vent et quelques rafales me déstabilise sérieusement. Je ne suis pas la pour me plaindre , je sais que je vais souffrir et ça commence dés les premières heures .
Il commence à tomber un peu de pluie ,le vent se manifeste plus violemment , je m’arrêtes pour mettre le pantalon de pluie, repars , quand à proximité de Breisach am rhein, une nouvelle rafale me mis à terre une nouvelle fois .
Je me fais mal et notamment à la cheville gauche  , je releve le vélo et la remorque , mais laremorque reste couchée……………………aie……………de suite je compris qu’une des goupilles avaient lachée.

Effectivement la goupille gauche est fort tordue , je la redresse tant bien que mal , repart arrivé sur la D 415 reliant Neuf-Brisach, je ne peut éviter un nid de poule car il y a de la circulation .La un crac retentissant se fait entendre ainsi qu’un bruit de ferraille traînée se fait entendre .Ma bredelette vient de se détacher.Coup dur je n’ai qu’une goupille derechange , je rallie tant bien que mal le camping qui n’est pas facile à trouver (fatigue,anxiété).

Première gamelle………….le 04/04/2010……………..Allemagne – route du rhin

Sur cette piste cyclable surélevée , au dessus de la protection des arbres et bien en hauteur , le vent ne vous fais pas de cadeaux.En plus  dés que vous apercevez des barriéres , il faut savoir que le goudron et les graviers ne seront plus la .De la terre , des graviers avec des trous et des trous .Etant très mal équilibré ,  offrant une prise très forte au vent avec ce chargement non équilibré , je chute  sur cette piste certes pas en latérite mais en terre avec des graviers , des cailloux et des trous. Fort heureusement je chute aux environs de  11Kms/h , elle sera sans gravité .Ce qui me contraint à relever un attelage fort lourd ; je pris la décision de tenter de comprendre pourquoi tous ces bruits sur l’arriére.  A terre

Ma poremiére gamelle , ce ne sera pas la derniére me semble t’il


Pour pouvoir comprendre je déscelle les sacoches arriéres ,  tente de dételler la remorque , pratiquement impossible de la séparer du vélo , je compris que cela provient soit de l’une de ces attaches , soit du bras reliant la remorque au vélo.Une de  ces attaches qui ressemblent fort à une goupille , est légérement tordue qui en fait n’est pas dans son logement interne , celle du côté gauche……

.Au tour du côté droit , l’attache semble en bon état ,  je comprends , en voyant que le bras ne va pas ans son emplacement  prévu, que ce dernier peut être légérement tordu .Effectivement après avoir déchargée la remorque , le constat est simple , le bras gauche de la remorque est légérement décalé, et la goupille bien qu’elle soit dans son logement intérieur fais un léger  ‘s’.J’en bave pour la retirer .

Je redresse les goupilles à la main et à la pince .Remise  en place de la remorque mais le bras a du mal à se mettre en place , comme j’éprouves de nombreuses dificultés à
remettre les goupilles .Recharge le matériel en réorganisant mes sacoches arriéres. Me prépares un petit repas avec des pâtes en fait du lyophilisé à chauffer dans 5ooml d’eau , occasion de tester mon réchaud et ma pompe à eau. Aprés avoir pris ce petit plat de
pâte, je réenfourche le vélo. Je me trouves au sud   du Barrage de Rhinau .
Mon but est de rallier au minimum Breisach am Rhein , ensuite passer le rhin , pour rentrer à nouveau en france pour trouver un camping et de passer la premiére nuit sous la tente de mon périple ,du côté de Neuf-brisach .Continuant à suivre ce bord du rhin ,côté allemand. Je continue sur le bord du rhin côté allemand , il y a toujours autant de vent et quelques rafales me déstabilise sérieusement. Je ne suis pas la pour me plaindre , je sais que je vais souffrir et ça commence dés les premières heures .

Heureusement que ce n’est pas cassé

Il commence à tomber un peu de pluie ,le vent se manifeste plus violemment , je m’arrêtes pour mettre le pantalon de pluie, repars , quand à proximité de Breisach am rhein, une nouvelle rafale me mis à terre une nouvelle fois .

Je me fais mal et notamment à la cheville gauche  , je releve le vélo et la remorque , mais la remorque est restée    couchée …………Aie……………De suite je compris qu’il y avait de la casse , mais quelle casse ?

Relevant l’attelage , enlevant les sacoches afin d’avoir accés à la potence de la remorque ,  pour la séparée , afin de savoir ce qu’il y a .  Rapidememt je m’aperçus que les goupilles  avaient subies des dégâts.   L’évidence sera la , une  des goupilles avaient lachée. 
Effectivement la goupille gauche est fort tordue , je la redresse tant bien que mal , repart arrivé sur la D 415 reliant Neuf-Brisach, je ne peut éviter un nid de poule car il y a de la circulation .La un crac retentissant se fait entendre ainsi qu’un bruit de ferraille traînée se fait entendre .Ma bredelette vient de se détacher. Coup dur je n’ai qu’une goupille de
rechange , je rallie tant bien que mal le camping qui n’est pas facile à trouver (fatigue, anxiété ).

En arrière toute !………..le 04/04/2010………..Allemagne – route du rhin

Le bilan est simple a faire je dois trouver deux goupilles ……………Je montes la tente et réfléchis, il me faut remonter à Strasbourg pour qu’Esprit cycles me commande ces goupilles , j’en prendrai au moins 4.


Passe la nuit à te reposer et aussi à la réflexion (voilà ce que je pense )à ce moment la.
Je m’endormirai avec cette décision , remonter à strasbourg avec le vélo et les sacoches , en laissant ma Bredelette attendre mon retour avec ces attaches,pour ensuite faire redresser cette patte d’attache.
Donc demain matin je prends juste le vélo remontes jusqu’à Colmar avec et ensuite prends le train TER pour garder mon Bredelers avec moi et gagner du temps.
Vu que ce sera le lundi de Pâques , je ne pourrai pas aller commander ces 4 piéces , et le temps de les recevoir cela me ménera trés certainement jusqu’à vendredi ou samedi , de toute maniére je repars au plus vite .

Piste cyclable du côté allemand

En attendant les goupilles…DE RETOUR AU BERCAIL …………..le 09/04/2010…….Strasbourg

J’ai reçu les goupilles de ma Bredelette hier aprés-midi, donc je vais repartir au plus vite et avec des piéces de rechange car 4 goupilles ont été commandées et reçues ainsi que deux axes recevant ma bredelette . Je répéte que ce n’est pas l’axe qui à cédé mais un élastique de ces goupilles et une qui c’est tordue au point de ne pas pouvoir la remettre .La réponse de ces bruits arriéres au moment du départ est la , ainsi que la réponse de mon retour sur Strasbourg.
En plus je peut vous dire que je n’abandonne pas mon projet , je vais repartir au plus vite , sauf que j’ai quelques trucs à régler notamment porter plainte contre une cleptomane et mythomane , qui m’a piquée mon appareil canon 450D et mon Gps Garmin 705 Edge .Inutile de vous dire que je suis trés mal et c’est bien de ma faute car je n’avais pas à accepté ce genre de femmes.
Je régle tout cela et je repars aussitôt , croyez moi que j’ai plus que les boules d’être revenu à Strasbourg …………. sauf que mon trajet en france va se raccourcir sérieusement , je vais voir ce que je vais supprimer certainement toute la partie côte d’azur

Un voyageur au grand cours ?

 Encore plus inconfortable, le 10/04/2010,Strasbourg

Alors que je suis à Esprit Cycle rue Jacques Peyrotes , je me sens pris par un tourbillon , une vision , un rêve , mais non un cycliste hors normes avec son pliable et sa valise sur roue , mais d’ou vient-il ?

Simplement de Californie

Ou va-t’il ?

Amsterdam et la n
ous sommes à Strasbourg

Waooh c’est plus qu’inconfortable

Alors à tous ceux qui me traite de fou ou d’utopique , ces clichés sont un beau pied de nez à ces gens qui parlent , qui parlent , et qui restent dans leur lit , qu’ils restent dans leur  ignorance.
Comme vous pouvez le voir je suis encore à Strasbourg , vu que le 20 Avril , je serai pour deux jours à la Clinique Saint-Odile , entre les mains du docteur Guy Escalin, pour me remettre en état mon collon .

Je rentre à la clinique mardi matin , j’en ressortirai mercredi dans la journée , aprés quoi je vais voir pour repartir au plus rapidement possible.

Je désire reprendre la route de mon périple au plus vite et en bonne forme , car le climat français devient de plus en plus nauséabond.Je me fais piquer mon Canon 450D et mon GPS Garmin Edge 705HR , par une mythomane ainsi que cleptomane .Ce chez moi , je vais au commissariat de police de Neudorf  pour déposer plainte , j’ai eu la franche impression que je dérangeais (voir emmerder ces messieurs )En plus c’est tout juste si ils te croient . Même avec les factures , la seule impression que me laissera cette visite au commissariat fut que j’étais pris pour un pauvre con et que ma plainte ils la prenait , mais elle serait juste bonne à mettre à la poubelle . Eh oui cette plainte ne passe pas par la case; du profit et du rapport financier , statistiquement c’est une affaire qui ne sera pas comptabilisé et qu’en a à faire un procureur de la république de cette si petite affaire , il sera le premier à s’en foutre alors dans les échelons en dessous , c’est encore pire .Actuellement tout n’est qu’affaire de fric et de statistiques , l’humain est juste un rebus que l’on détruit au même titre que les forêts et les animaux .
Au lieu d’agir de suite , il est laissé tout le loisir à la voleuse de refourguer le matériel , donc je peut faire une croix dessus . De toute maniére dans cette politique du m’as-tu vu  et du chiffre , il n’y a que le désastre et la peur qui s’affiche …….

Vincent le docteur ess du vélo à strasbourg , n’en revient pas lui -même

Une raison de plus qui s’affiche pour que je foutes le camp et de toute façon , avec des loyers qui augmentent de plus de 100€ en une année , que dis-je les loyers n’augmentent pas ce sont les charges (laissez-moi rire , je pense que cela est injustifiée ) On se fout bien de notre gueule dans cette société , qui ne tiens plus compte de l’humain surtout si il ne posséde pas de Ferrari ou de bateaux .Donc avant de me retrouver à la rue , je prends mon Bredelers , ma Bredelette , ma tente weschel et je mets le cap sur mes envies , mes désirs  et non engraisser ces politiques ou autre .
De toute façon il y a trop à dire sur ce que deviens la société française , surtout que depuis que le français veut péter plus hauque son cul .
La preuve je réussis en quelques jours à me faire soigner de mes douleurs ainsi que de mes doutes sur mes scelles et sur mon mal aux reins, alors que je me bats avec le nouvel hopital de Strasbourg , pour me faire soigner d’une prostate. On va encore m’accuser de racisme ou de propos raciste , mais enfin pour le diagnostic de cette prostate , combien de visites , d’examens ! Avec à chaque fois un nouvel intervenant et certaines fois des intervenants que vous ne comprenez pas un mot de ce qu’ils vous disent. Par exemple quand j’ai dit  à ce consultant , qui parlait trés difficilement le français , que je pratiquais le vélo journellement qui apparemment il  ne comprenait pas plus  très bien ce que je lui disais et à même mis un certain temps pour le comprendre et me faire comprendre que le vélo est banni pour ceux qui souffrent de la prostate  .Je suis pleinement conscient qu’il y a un grand manque de médecins , j’applaudis aussi que la france reçoive des stagiaires étrangers , les forme , la dessus j’applaudis des mains et des pieds en même temps et même à 6 mains;  mais il y a une grosse lacune , car les responsables qui ont mis cette personne en place , doivent s’assurer que ce stagiaire  posséde une compréhension et une élocution du français assez proche du parfait, ce n’est pas l’accent qui me fais peur , c’est ce que comprends le médecin en face du malade , et la apparemment cet intervenant ne compenais pas trés bien ce que je lui disais ……Belle lacune .Pourquoi ne pas  mettre une personne avec lui pour la compréhension ?Je vais encore me faire accuser de je ne sais quoi , dans cette société qui commence à me dégouter.

Il repart direction Amsterdam , courageux l’américain

Du coup je ne verrai rien du côté de ma prostate  ,ne saurai rien vu que du côté du nouvel hopital de Strasbourg , c’est le silence radio , alors que mon médecin de famille et un autre médecin que je considére comme un ami ne comprennent pas que l’hopital de strasbourg , ne veuilles pas me soigner de cette prostate .

Merci Madame Bachelot vous démontrez ainsi que celui qui vous commande que les français vous n’en avez rien à foutre . Je pense même que vous n’hésitez pas à vomir sur la santé du fançais lambda .je dis cela avec affirmation car ce qui m’arrve en même temps n’est pas banal et cela conçerne ma vue . Je precise de suite que j’ai fais savoir au Docteur du service ophtalmologie que je ferai savoir ce qui m’arrive par tous les moyens et que je le diffuserai sur internet ; ce docteur me fit la remarque suivante

« Ne dites pas n’importe quoi  » je ne dirai que ce que j’ai vécu et ce que j’en ai pensé , lui répondis-jen comme je le diffuserai sur mon blog et sur mon site vél’africa.Cette réflexion du Docteur me laissera sur le goût amer de la menace .
Ce qui veut bien dire que j’ai un pronostic assez proche de la réalité.Mais la réalité hospitaliére est tout-à-fait dans une autre perspective.
Donc je me bats depuis septembre 2009, avec le service ophtalmologie , pour faire un bilan de ma vue et aussi de soulever le probléme que je ne vois plus une télévision mais 3 , pas 3 programmes différents mais 3 fois le même et décalé . Cela je m’en rendis compte au volant du berlingot citroen à la sortie de wissembourg ,lors d’un remplacement de mon meilleur ami Jeff , ou je vis les lignes blanches se croisées devant moi et à la venue dun véhicule en face je voyais  plusieurs véhicules.Il y a moyen de comprendre que la je me pose beaucoup de qestions et mon ami Jeff est au courant de cela.

La position des bras doit être trés fatiguante

De Septembre 2009 à Mars 2010 , je passerai plusieurs examens  à ce service , on me trimbalera dans divers méandres du service , afin de trouver jusqu’à aller passer un IRM du cerveau afin de savoir si ce n’est pas au nveau du nerf opique ou du cerveau .Rien ne sera trouver , alors que je persiste et signe que cela est dû à une cataracte .

En mars 2010 , je suis a un nouvel examen, ou la l’incroyable se produit , je passe un examen visuel avec une stagiaire , ou on bouche un oeil et on doit dire ce que l’on voit. A ce moment la je ne vois rien que du flou et du scintillement , j’en fais part , quel fût la réponse qui me choquera .

« Essayez tout de même de deviner ce que vous voyez  »

La je pris une claque dans la gueule comme jamais.

Donc si je comprends bien , je suis sur la route et survient un obstacle , je dois deviner ce que c’est ………………Si c’est une voiture , un rocher , un animal …………….La vision n’est pas de l’ordre de l’instantané ?

La -dessus je compris instantanément , que ce service ne voulait pas traiter ma cataracte ,pourquoi je n’en sais rien , les raisons me sont inconnues ; mais je pense que cette cataracte est forte comme trés sérieuse , que le docteur à peur de me prendre en charge , vu que celle-çi doit être trés difficile à traiter .A moins que ce soit. une histoire financiére ( je ferais la remarque que si j’avais aligné du pognon dés le mois de septembre que cette cataracte serait soignée).

La -dessus le professeur me prendra en main et fera un examen rapide , cela m’interpellera  en me posant diverses questions,notamment pourquoi cet examen express ?

Le professeur me posera la question quand je partais , de la il me fis savoir qu’il ne pouvait pas m’opérer vu la proximité de mon départ, pour la raison que je ne pouvrais pas suivre les soins qui s’accompagnent . A ce que je viesn de comprendre devant ce spécialiste ma cataracte est sérieuse .

Il reste diverses questions , j’aurais allonger les biftons je serais soigné , c’est pas le cas , merci le service santé français .Toi le pauvre con qui n’a pas de villa avec piscine tu est juste bon a crever le plus rapidement  possible une fois que la france t’à essorée tel  une serpilliére.Merci à tous ces députés , sénateurs et tous ceux qui sont dans les dorures de ce pays , qui se foutent bien des français

Dés ma sortie de la clinique , je referai un petit mot afin de vous tenir au courant (j’écris cela a la date du 16 Avril 2010)

à la Clinique Saint Odile, le 20/04/2010 ,Strasbourg – Clinique Saint Odile

La clinique Saint Odile

Je suis sur le lit de la Clinique Saint Odile , je viens de me réveiller de l’intervention du Docteur Guy Escalin . Franchement je me sens super bien , mais j’attends de voir le Docteur pour en savoir plus .

Je vous avoues que je suis entré dans cette clinique avec sérénité , mais voila je suis arrivé deux heures trop tôt , donc une attente de 120 minutes pour obtenir la chambre .Je n’éprouvais aucune inquiétude, mais j’avais cette purge que le docteur m’avais demandé de prendre , en somme entre hier matin et jusqu’à maintenant j’ai bu 4 litres d’une décoction qui n’est pas un régal à prendre , mais voila , il faut que je nettoies à fond mon estomac .Vous donnez un ordre d’idée de ce que c’est est presque indecriptible et je ne vois que cette maniére de le dire , à tout moment survient une envie et c’est à effectuer pratiquement instantanément . Vous vous mettez sur le siége des toilettes et la vous déversez une douche aux microbes des toilettes . Je me suis mis à penser tiens je sais ce que c’est que de pisser du cul .Je sais ce que je viens d’écrire est vulgaire , c’est ce que j’ai pensé à ce moment la .
Une chambre me fût attribuée , toujours à jeun depuis hier midi , et le compagnon de la chambre prends son déjeuner (pas son petit déjeuner ) je suis la à attendre avec cette faim , je fais avec .Je m’assoupis un long moment , oh je ne sais pas combien de temps mais toujours est-il que deux jolies infirmiéres viennent me chercher , me trimbale sur mon lit à travers les couloirs  pour arriver dans une piéce qui me par presque bizarre , tout en me semblant une chambre semie-froide , avec une autre personne sur un lit brancard .

Un infirmier arrive et me dis je suis l’anesthésiste , je viens vous préparer à l’intervention .Moi qui craint que l(on m’enfile une aiguille pour une seringue , je ne suis pas aux anges .Finalement tout se passe bien .

Deux hommes un en vert et un en bleu , c’est tout ce que je voyais vu que je n’ai plus mes lunettes sur le nez  vinrent chercher le 1er patient , donc le prochain se sera ma pomme .Je supposerais que c’est l’homme qui est venu me piquer et le second me saluera en disant mon nom , je supposerai que c’est le Docteur .Au bout de quelques instants j’entendis des grognements de douleur de cette homme qui venait de rentrer en salle d’opérations. Il en émettra plusieurs , ce qui me provoquera une certaine crainte , c’est avec appréhension que je vis arriver une trés jolie jeune fille qui m’emmenera au bloc.Je lui fis part de ma crainte , bien sur elle me rassura, en me précisant que c’était tout autre-chose.

Le vélo bleu

Bref , je rentrerai au bloc , on me demandera de me mettre sur le flanc gauche,je me rappelle que l’on me mets le branchement à la seringue et une pince aubout du doigt , ensuite le néant , que le néant , jusqu’au moment ou ……………………………

Ou je me réveillerai dans ma chambre , réveil en douceur et non agité comme mes opérations antérieures , où tous mes réveils seont plus qu’agités ,voir violents .La que nenni même pas soif .Une collation me fût offerte une bonne heure aprés mon réveil.

Pas de douleurs , un réveil clair ou je suis trrés lucide , le pied en somme , juste que je ne sais pas ce qui à été fait dans mon corps , encore moins ce qui m’a emmené en cette clinique .Je viens de finir ma collation , le docteur viens me voir et m’annonce que tout est bien , que mes saignements proviennent d’autres causes que le collon , par contre ce dernier était sérieusement obstrué par une constipation sévére et ancienne . Et que c’est une chose que je dois surveiller de trés près.Je vais suivre un traitement approprié , vu que je suis très conscient de la bonne santé que j’ai , une santé de fer , car à part mes fractures qui sont nombreuses , je n’ai pas connu de trés graves maladies .Tout en étant à quelques jours de mes 63 années.

Au vu et au su de cela , vous pensez bien que mon  périple africain est plus que jamais à l’ordre du jour  . Quelques jours de repos , suite à cette intrervention et le signal d’un nouveau départ sera donné ce de façon imminente .

Cette ville que j’aime tant. Le cliché ne m’appartient pas puisque c’est Geneviéve Engel qui l’a fait et que le copyright lui appartient

 

 

 

Partagez

Commentaires